LA VACCINATION

shield et antibody.png

Le principe de la vaccination se base sur l’administration d'un pathogène affaibli, inactivé, de certains de ses fragments ou d'une partie de son matériel génétique dans l’organisme. Ceci va stimuler le système immunitaire  et ainsi lui permettre de développer une protection à long terme contre la maladie.

lympho.png

Une fois dans le corps, l’antigène est reconnu par des cellules du système immunitaire, appelées cellules présentatrices d’antigènes. Celles-ci vont présenter cet antigène à des cellules: les lymphocytes T CD4 (auxiliaires), les lymphocytes T CD8 (cytotoxiques) et les lymphocytes B. Les lymphocytes T CD8 vont tuer directement les cellules infectées. Les lymphocytes B, quant à eux, vont se différencier soit en plasmocytes, ce qui va permettre la production d’anticorps spécifiques, soit en lymphocytes B mémoire.

army of ntibody.png

Lors du premier contact avec l’antigène, des anticorps de type IgM puis IgG et IgA sont produits. Puis, lors d’une infection, les lymphocytes B mémoire sont activés et peuvent donc produire rapidement des anticorps spécifiques (IgG et IgA).

Lexique

Antigène



Substance étrangère à l’organisme, reconnue par le système immunitaire et induisant notamment la production d’anticorps.




Lymphocytes T



Globules blancs jouant un rôle dans la réponse immunitaire adaptative en destruisant les cellules infectées par divers mécanismes et en favorisant la production d'anticorps. Les lymphocytes T CD4 et T CD8 sont des types de lymphocytes T.




Lymphocytes B


Globules blancs jouant un rôle dans la réponse immunitaire adaptative en défendant l’organisme contre les pathogènes via la production d’anticorps principalement.




Plasmocytes


Type de lymphocyte B qui produit des anticorps.




Anticorps


Molécule glyprotéique produite par le système immunitaire (sécrétée par les plasmocytes) en réponse à un antigène, ayant comme rôle de le neutraliser.




Pathogène


C'est un agent (ex. virus, bactérie) capable de provoquer une maladie.